Coup de chapeau à Sylvain Lelièvre

En cette fin avril 2022, il y a 20 ans que Sylvain Lelièvre nous a quittés. Afin de souligner cet anniversaire, les Productions Martin Leclerc ont réuni huit interprètes pour revisiter l’œuvre du regretté auteur-compositeur décédé soudainement le 30 avril 2002. À compter du 7 août, les Joe Bocan (qui signe aussi la mise en scène), Daniel Boucher, Florence K, Stéphane Archambault, Danielle Oddera, Roberto Medile, Martin Théberge et Pierre Verville, célèbreront la poésie de Sylvain Lelièvre dans un spectacle intitulé Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves..., à Montréal, Gatineau, Saint-Agathe-des-Monts et Québec. Les artistes seront sous la direction musicale de Jean Fernand Girard.

 

Auparavant, les 21 et 24 avril derniers, le chanteur Martin Théberge a pour sa part livré deux récitals entièrement consacrés au répertoire de Lelièvre à guichets fermés, à la salle Claude-Léveillée de Montréal. Cette entrée montréalaise remarquée a donné la chance à Martin Théberge de mettre de l’avant son immense talent d’interprète dans les pièces célèbres et de plus méconnues du poète de Limoilou. En compagnie de Benoit Sarrasin, au piano, et Francis Covan, à la guitare, au violon et l’accordéon, Martin Théberge a transporté les spectateurs ravis dans un concert intimiste emplit de paroles fortes et engagées, comme des plus beaux couplets d’amour. Ainsi, ceux-ci ont pu réentendre les chansons emblématiques de l’œuvre de Sylvain Lelièvre, à savoir Toi l’ami, Petit matin, Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves? Lettre de Toronto et Marie-Hélène entre autres. Martin Théberge poursuit son tour de chant à Saint-Ulric le 14 mai, à Gatineau le 16 septembre et au Lion d’Or de Montréal le 23 octobre. Critique : Martin Théberge fait renaître l’œuvre de Lelièvre

 

Spectacle Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves… à l’affiche dans les salles suivantes :

 

Théâtre Jean-Duceppe (Montréal) – 7 août 2022 à 19h

Salle Odysée (Gatineau) – 21 août 2022 à 20h

Théâtre Le Patriote (Saint-Agathe-des-Monts) – 3 septembre 2022 à 20h

Palais Montcalm (Québec) – 10 septembre 2022 à 20h

Petit matin vs Les choses inutiles

Le journaliste et animateur Joël Le Bigot a évoqué la disparition de Sylvain Lelièvre à son émission Samedi et rien d’autre, le 4 mai dernier. Le Bigot rappelait à son auditoire de Radio-Canada qu’il était encore triste de la disparition de l’auteur-compositeur, même 17 ans après son décès : le 30 avril 2002. Aussi, afin de souligner cet anniversaire, l’animateur a proposé à son équipe et ses auditeurs le premier grand succès radio de Lelièvre, Petit matin.

Faut-il le souligner, depuis plus de 15 ans, l’indicatif musical à l’ouverture de l’émission Samedi et rien d’autre n’est nulle autre que la version instrumentale de Les choses inutiles de Sylvain Lelièvre. La pièce figure sur le dernier album studio du poète, lancé à l’automne 1998. Dans ses anecdotes de création, Lelièvre relatait le petit côté Trenet surréaliste voire anarchiste du couplet suivant :

Je rêve d’un monde indocile
Où les crocodiles
Et les orchidées
Auraient chaque année bissextile
Le droit d’être une île
Ou même député
La vie n’en s’rait pas plus facile
L’argent moins servile
Mais on peut rêver
Et tant pis si j’passe pour un fossile
J’aime les choses inutiles
Qui donnent à chanter

27 personnalités qui devraient réssuciter

Sylvain Lelièvre figure parmi les 27 personnalités québécoises décédées dont la résurrection est souhaitée dans le Journal de Montréal, en ce week-end pascal. L’auteur-compositeur-interprète, récipiendaire de 4 Félix, est entouré de figures emblématiques du Québec moderne, tels que Gilles Villeneuve, Anne Hébert, Jean Béliveau, Robert Gravel, Gerry Boulet, René Lévesque, Gabrielle Roy, Rita Lafontaine, Pauline Julien et La Bolduc, pour ne nommer que celles-ci.

Disparu à l’âge de 59 ans, Sylvain Lelièvre est décédé subitement au retour d’un atelier d’écriture passé aux Îles-de-la-Madeleine. L’escale à l’aéroport international Jean-Lesage s’est avéré son dernier arrêt. Après quelques tentatives pour le réanimer, l’hôtesse d’Air Canada Jazz a communiqué avec le CHUL de Québec pour obtenir une ambulance d’urgence. À son arrivée à l’hôpital universitaire, Sylvain Lelièvre a été ausculté par l’urgentologue en poste, le dimanche 28 avril 2002. Ce dernier a rapidement observé une grave anomalie neurologique vasculaire. Aussi, a-t-il fait transférer monsieur Lelièvre en oxygénothérapie à l’Hôtel-Dieu de Lévis pour un traitement en chambre hyperbare. Victime d’un accident barotraumatique, qui lui a occasionné une embolie cérébrale gazeuse sévère suite à la décompression de l’avion en vol, Sylvain Lelièvre n’a pas repris conscience entre son admission à Lévis et son décès, deux jours plus tard, entouré des siens, le mardi 30 avril 2002.