75e anniversaire de Sylvain Lelièvre

Disparu le 30 avril 2002, Sylvain Lelièvre était né le 7 février 1943. Il aurait eu 75 ans cette année. Son anniversaire a été souligné parallèlement par la Maison de la littérature de Québec et par l’animateur, écrivain et musicien Stanley Péan, sur les ondes d’ICI Musique. La Maison de la littérature de Québec a publié un communiqué résumant les grandes étapes de la vie et de la carrière de celui qu’on surnommait le poète de Limoilou. Le survol se conclut sur une citation de l’écrivain Pierre Morency : « En quarante ans de carrière Sylvain n’a jamais cessé d’approfondir ses thèmes, d’affiner sa musique, d’y intégrer toutes les ressources du jazz, de faire de chacun de ses spectacles une fête humaine où l’humour se mêle à la gravité, où la musique se déploie en trouvailles subtiles, où la clairvoyance devant les douleurs du monde débouche toujours sur une célébration originale de la vie. Voilà une œuvre de vraie santé, de parfaite maîtrise de ses moyens, mais aussi de liberté et d’invention. »

À Quand le jazz est là, Stanley Péan a offert à ses auditeurs un panorama de compositions jazz signées Lelièvre: Le vent du fleuve, Quand le saxo…, Le joueur de piano, Le croque-mort à coulisse (version d’Annie Poulain), Petit matin (version d’Emilie-Claire Barlow), Marie-Hélène (version Robert Angelillo), Un bout de chemin, Tombouctou et le légendaire standard de Thelonious Monk Round’ Midnight (version Sylvain Lelièvre).

Le fleuve poignant par Marie-Thérèse Fortin

À l’occasion de la 8e édition du Festival Québec en toutes lettres, la comédienne Marie-Thérèse Fortin a prêté sa voix magnifique à la chanson Le fleuve de Sylvain Lelièvre. Composée en 1966, cette pièce figure sur le premier album éponyme de l’auteur-compositeur paru en 1973. À cet événement s’est ajoutée la production vidéo de La Fabrique culturelle dans laquelle Marie-Thérèse Fortin offre un moment de grâce et de poésie en interprétant Le fleuve, cette métaphore de nos vies qui s’écoulent. Cette dernière a fait appel à son complice, Marc Vallée, à la guitare et la voix.

Ça passe comme un rêve
Entre nos rives grises
Ça charrie comme un goût
D’aller chercher plus loin
C’est comme un peu du large
Écarté dans nos rues
Du large qu’on appelle
Et qu’on ne prend jamais

 

L’air d’été de Véronique Claveau

Lors de son passage à l’émission ICI on chante, Véronique Claveau a interprété Old Orchard, en souvenir de ses vacances dans le Maine avec ses parents. La très talentueuse actrice, imitatrice et chanteuse a entonné les deux premiers couplets de la populaire chanson de Sylvain Lelièvre avec sa «gang» : Laurent Veronique-ClaveauPaquin, Patrice Bélanger et Véronic DiCaire. Dotée d’une voix exceptionnelle, celle qui a grandit dans Limoilou ne rate jamais une chance de chanter le répertoire de Sylvain Lelièvre. En 2015, Véronique était l’invitée du Piano à gogo dans le cadre de l’émission Belle & Bum. À cette occasion, elle a une fois de plus brillé en offrant Old Orchard à Normand Brathwaite. Quelques mois plus tard, Véronique livrait à Parasol et Gobelets une autre grande performance de l’œuvre de Lelièvre avec La basse-ville.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Marie-Hélène dans Olivier

Thomas Derasp jouant Olivier

La chanson la plus populaire de Sylvain Lelièvre, Marie-Hélène, fait une apparition dans la série Olivier, présentée sur les ondes de Radio-Canada le lundi à 21 heures. Tirée du roman de Josélito Michaud, Dans mes yeux à moi, la série Olivier plonge la biographie de l’animateur de On prend toujours un train pour lever le voile sur les conditions d’adoption au Québec dans les années 1960 et 1970. Durant l’épisode no 7 (23 octobre 2017), Olivier (interprété par Thomas Derasp) feuillette une édition du célèbre magazine CROC tout en écoutant la pièce Marie-Hélène à la radio.

Figurant sur l’album Programme double paru en 1976, Marie-Hélène a été sacrée Classique de la SOCAN (Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) à l’automne 2001, soulignant au moins 25 000 passages à la radio. Puis, en 2015, Marie-Hélène est de nouveau célébrée, mais cette fois par le Panthéon des auteurs-compositeurs canadiens (PACC), qui l’intronise dans son répertoire de chansons-phares de l’univers de la musique au Canada.

Marie-Hélène par Sylvain Lelièvre, TV (1976)

Yvon Deschamps reçoit le prix Sylvain-Lelièvre

YvobDeschampsYvon Deschamps a obtenu le prix Sylvain-Lelièvre pour l’ensemble de son œuvre lors de la soirée de remise des prix de la Fondation SPACQ, le 25 septembre dernier. À cette occasion, le célèbre monologuiste a également reçu une bourse de 10 000 $ offerte par Fiera Capital. Toutefois, à la surprise générale, monsieur Deschamps a spontanément redonné cette récompense au président du Festival en chanson de Petite-Vallée, en Gaspésie, Alan Côté. Ce dernier avait décroché durant la soirée SPACQ 2017, le prix Diane-Juster, pour son implication exceptionnelle auprès des auteurs-compositeurs-interprètes. Devant la grande générosité d’Yvon Deschamps, Alan Côté n’a pu retenir des larmes de joie. D’autant plus que le Festival de Petite-Vallée est au cœur d’une collecte de dons après qu’un incendie ait ravagé la totalité de la scène musicale de la Vieille-Forge, où sont présentés les spectacles du festival annuellement.

Ce n’est un secret pour personne, Sylvain Lelièvre était un habitué du Festival en chanson de Petite-Vallée de son vivant. Il a été tour à tour formateur et artiste invité. En outre, Alan Côté a composé une pièce hommage à son ami Sylvain, intitulée :
J’ai pris le même vol que toi
.

Photo-Elizabeth-Gagnon

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer