Sylvain Lelièvre et l’air du temps

De gauche à droite : Louis Caron et les retraités du Collège de Maisonneuve

Dans le cadre des Activités pour retraités et préretraités du Collège de Maisonneuve, Louis Caron a animé la conférence intitulée : Sylvain Lelièvre et l’air du temps, en deçà et au-delàSpécificité, actualité et pertinence de son œuvre. Du 28 janvier au 27 février 2019, M. Caron – ancien professeur du Collège et ancien confrère de Lelièvre – a présenté l’œuvre en chansons de l’auteur-compositeur-interprète, originaire de Québec. À travers le portrait qu’il brosse du père de Marie-Hélène, Louis Caron évoque l’important héritage musical de ce dernier, tant au Québec que dans l’ensemble de la francophonie. Il revient sur l’œuvre foisonnante de l’artiste créée depuis le milieu des années 1960 jusqu’à son décès inattendu en avril 2002. Dans l’air du temps qui est le nôtre, M. Caron est d’avis qu’il nous appartient maintenant de découvrir ou redécouvrir les chansons et, à travers leur approfondissement, le chanteur et l‘homme libres qui nous touche tant.


Professeur retraité de science politique, Louis Caron a également tenu une conférence intitulée Sylvain Lelièvre, l’Homme et l’œuvre au même Collège de Maisonneuve, en novembre 2008. Appuyé de documents audio, M. Caron a retracé les grandes étapes de la carrière du poète de Limoilou à travers ses chansons et surtout les thèmes qui lui étaient chers.

Salomé Leclerc remporte le Rapsat-Lelièvre

L’auteure-compositrice-interprète québécoise Salomé Leclerc est la lauréate du Prix Rapsat-Lelièvre cette année. Le Prix lui a été décerné «pour la richesse et la grande qualité de son deuxième album, 27 fois l’aurore». La nouvelle a été annoncée le 4 mai dernier par la ministre de la Culture et des Communications, Mme Hélène David, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre.

Salome-LeclercLe Prix Rapsat-Lelièvre souligne ainsi la lecture moderne du folk de Salomé Leclerc, sa maturité d’écriture et sa force d’interprétation. Les membres du jury issus du domaine de la musique ont aussi noté le charisme de Salomé Leclerc, en plus de la qualifier de mélodiste hors pair. Paru en septembre 2014 et produit par Audiogram, 27 fois l’aurore a reçu de nombreux éloges de la critique. Le prix comprend une bourse de 5 000 $ pour Salomé Leclerc et une aide financière de 10 000 $ à Audiogram dans le but de soutenir la promotion et la diffusion de l’album en Wallonie-Bruxelles. Ce prix sera officiellement remis à Salomé Leclerc en Belgique lors des Francofolies de Spa, où elle se produira le 19 juillet 2015.

Le Prix Rapsat-Lelièvre est remis chaque année, en alternance à un artiste du Québec et à un artiste de Wallonie-Bruxelles. Il a ainsi été nommé pour rendre hommage au Belge Pierre Rapsat et au Québécois Sylvain Lelièvre, deux artisans de la chanson disparus en avril 2002. En 2013, il avait été attribué à Lisa LeBlanc.