Sortie de Petite anthologie:
de Limoilou à Tombouctou

GSI Musique propose un album double de Sylvain Lelièvre, Petite anthologie: de Limoilou à Tombouctou. Cet opus réunit 30 chansons choisies avec soin par Pierre Lachance, vice-président et directeur général de GSI Musique, en étroite collaboration avec Monique Lelièvre, l’épouse de Sylvain. Ce recueil constitue à la fois un incontournable pour tout admirateur de Sylvain Lelièvre et une excellente introduction à l’œuvre de l’auteur-compositeur-interprète dont la plupart des disques sont épuisés.

Parmi les titres retenus, qui couvrent plus de 25 années de chanson, figurent ses œuvres les plus populaires, de Marie-Hélène aux Choses inutiles, en passant par Old Orchard et Le blues du courrier. Il y a aussi des pièces moins connues de son répertoire comme L’embellie ou Tôt ou tard.

Le livret de l’album comprend les paroles de chansons, enrichies dans certains cas d’annotations et de commentaires de l’artiste.

Critiques:

STÉPHANE LECLAIR – C’est pas trop tôt (chronique culturelle), Radio-Canada Première, 28 novembre 2013

SYLVAIN MÉNARD – Puisqu’il faut se lever (chronique disque), 98,5, 13 décembre 2013

MARIE-JOSÉE BOUCHER – Info-Culture Biz, 26 novembre 2013

Quand le jazz est là versant
Lelièvre

Stanley Péan convie les amateurs de jazz et fidèles de l’oeuvre de Sylvain Lelièvre à son émission radiophonique Quand le jazz est là, le vendredi 27 avril prochain, à l’antenne d’Espace Musique. Dès l’ouverture de l’émission à 17h30, l’animateur féru de la note bleue explorera la carrière de Sylvain Lelièvre sous l’angle de sa passion du jazz. En compagnie d’invités spéciaux, dont l’épouse du disparu, Stanley Péan couvrira 40 ans de chansons intimement marquées par le jazz. D’inoubliables classiques seront au menu, mais aussi des inédits musicaux interprétés au piano par le poète de Limoilou. Un moment unique de radio à ne pas manquer!

Le troisième orchestre
en format poche

L’unique roman de Sylvain Lelièvre, Le troisième orchestre, qui a connu un grand succès lors de sa sortie en 1996, renaît en format poche. Publié aux éditions L’instant même, l’oeuvre littéraire a été lancée le 27 mars dernier à l’Espace Paul-Émile-Jobin du Cégep Limoilou, en présence du directeur de la maison d’édition Gilles Pellerin et de la conjointe de Sylvain Lelièvre, Monique. Un ensemble musical formé de Réjean Yacola au piano, Roxane De Lafontaine au violon, Yvan Fortin à la guitare, et Sylvain Audet, a interprété les classiques du poète de Limoilou.

À sa parution, Le troisième orchestre reçut un accueil unanime et est rapidement devenu un succès de librairie. La critique reconnut au roman de Sylvain Lelièvre son caractère original, achevé et touchant, au même titre que ses chansons. Campé à la fin des années cinquante, le roman dépeint une époque finalement pas si noire que ça, l’époque de la sacro-sainte obéissance, comme l’écrit Gilles Vigneault en préface. L’imagination de l’auteur nous la restitue tout en nuances et pleine de mystères, du plus léger au plus grave.

Critique à la sortie du roman en 1996

Marie-Ève Gérin, Le Soleil, 21 septembre 1996 : « Le troisième orchestre est un de ces livres qu’on dévore à la manière d’un boulimique mais dont on tourne les pages à regret, anticipant la fin d’un monde. On en sort avec un sentiment de manque, comme celui qui nous habite lorsqu’on revient chez soi après un voyage riche en images et en émotions. »

Inauguration de la salle Sylvain-Lelièvre

Cérémonie inaugurale
Cérémonie inaugurale

Inauguration de la salle Sylvain-Lelièvre du Cégep Limoilou, le 25 février 2009, dans le quartier qui a inspiré l’œuvre du poète. L’événement s’est déroulé en présence de la ministre de la Culture, madame Christine St-Pierre, du maire de la Ville de Québec, monsieur Régis Labeaume, de Monique Lelièvre, épouse de Sylvain, et de Gilles Jobin. Réaménagée au coût de près de quatre millions de dollars, la salle comprend 687 sièges. Multifonctionnelle, la Salle Sylvain-Lelièvre se démarque par ses services répondant aux attentes de l’industrie du spectacle d’aujourd’hui. La facilité d’accès, la qualité architecturale, de même que l’acoustique de l’amphithéâtre sont des éléments qui contribuent à la qualité des spectacles. Une salle d’exposition, attenante à la salle de spectacles, a été baptisée Paul-Eugène-Jobin du nom d’un professeur important du Cégep.

L’ouverture, après rénovation, d’un lieu de culture en milieu collégial est toujours un moment de réjouissance pour les artistes, le personnel de l’établissement, la communauté étudiante et aussi pour le public en général. Les artistes de la relève ont des raisons supplémentaires d’applaudir, car la Salle Sylvain-Lelièvre leur est plus spécialement destinée a souligné la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, madame Christine St-Pierre.

Communiqué du Cégep Limoilou

Salle Syvain Lelièvre