Le prix Sylvain-Lelièvre remis à Jacques Michel

Le 15e gala de la Fondation SPACQ s’est tenu en mode virtuel cette année. À cette occasion, le prix Sylvain-Lelièvre a été remis à Jacques Michel pour couronner l’ensemble de sa carrière. Ce dernier s’est dit profondément touché par cette reconnaissance qui souligne et qui confirme l’importance de son œuvre artistique dans l’histoire et la mémoire collective québécoise. L’auteur-compositeur-interprète bien connu pour ses succès Un nouveau jour va se lever, Pas besoin de frapper et Amène-toi chez nous a également reçu en plus de son prix une estampe de l’artiste-peintre Marc Séguin et une bourse du commanditaire Fiera Capital. Au cours de sa carrière de cinq décennies, Jacques Michel a écrit au-delà de 300 chansons qui ont été interprétées par Gérard Lenorman, Pauline Julien et plus récemment par Sylvain Cossette et Fred Pellerin.

 

Sortie de Petite anthologie:
de Limoilou à Tombouctou

GSI Musique propose un album double de Sylvain Lelièvre, Petite anthologie: de Limoilou à Tombouctou. Cet opus réunit 30 chansons choisies avec soin par Pierre Lachance, vice-président et directeur général de GSI Musique, en étroite collaboration avec Monique Lelièvre, l’épouse de Sylvain. Ce recueil constitue à la fois un incontournable pour tout admirateur de Sylvain Lelièvre et une excellente introduction à l’œuvre de l’auteur-compositeur-interprète dont la plupart des disques sont épuisés.

Parmi les titres retenus, qui couvrent plus de 25 années de chanson, figurent ses œuvres les plus populaires, de Marie-Hélène aux Choses inutiles, en passant par Old Orchard et Le blues du courrier. Il y a aussi des pièces moins connues de son répertoire comme L’embellie ou Tôt ou tard.

Le livret de l’album comprend les paroles de chansons, enrichies dans certains cas d’annotations et de commentaires de l’artiste.

Critiques:

STÉPHANE LECLAIR – C’est pas trop tôt (chronique culturelle), Radio-Canada Première, 28 novembre 2013

SYLVAIN MÉNARD – Puisqu’il faut se lever (chronique disque), 98,5, 13 décembre 2013

MARIE-JOSÉE BOUCHER – Info-Culture Biz, 26 novembre 2013