Marie-Hélène au temps du masque

À la semaine prochaine, l’émission humoristique de la radio de Radio-Canada, a offert sa vision 2021 de «Marie-Hélène». Imité par Pierre Verville, Sylvain Lelièvre chante une version adaptée à notre époque de son grand succès : «C’est pas facile d’être étudiant / Porter un masque tout le temps / L’école ce n’est plus comme avant / Avoir son DEC dans dix ans». Écouter le segment de l’émission: Sylvain Lelièvre À la semaine prochaine.

Sylvain Lelièvre s’est déjà confié au micro de Monique Giroux au sujet de Marie-Hélène: «Au départ, ce n’était pas une fille, c’était plus une génération. Je ne connaissais aucune Marie-Hélène. Après, il y a eu évidemment des jeunes filles qui m’arrêtaient et qui me disaient: [C’est moi, Marie-Hélène!]».

Version télévisée de Marie-Hélène avec les musiciens d’origine de l’album (1976).

La partie de hockey

La chanson La partie de hockey de Sylvain Lelièvre a été écrite en 1968. Comme le souligne pertinemment Cédric Bélanger, dans le Journal de Québec du 23 janvier 2021 : «Pas une chanson ne décrit mieux le parcours de l’amateur de hockey québécois, de l’enfance à l’âge adulte». Effectivement, les deux premiers couplets sont évocateurs de cette époque de fébrilité où de jeunes hockeyeurs se pressaient à aménager une patinoire dans la cour arrière de la maison familiale :

« C’qu’on a joué au hockey quand on était p’tits gars
On s’faisait dans nos cours des morceaux d’patinoire
Avec de vieux bout d’planches – et pas mal de dégâts
Pis au premier froid bleu, on sortait l’arrosoir

J’étais l’plus p’tit d’la gang, mais quand j’avais mes gants
Mes pads, mes épaulettes, j’étais deux fois plus gros
Et même si je flottais dans mes patins trop grands
J’me prenais pour Boum Boum, j’fonçais comme un taureau »

Sylvain Lelièvre a enregistré deux versions de La partie de hockey. La première sur son album éponyme de 1973 et la seconde 10 ans plus tard sur l’album À frais virés.

La partie de hockey (1973)

La partie de hockey (1983)

Clin d’œil à Marie-Hélène

Sur son deuxième album, l’ex-leader des Parfaits salauds, Rémy Caset rend hommage à Marie-Hélène dans sa chanson Éléonore. L’auteur-compositeur-interprète reprend le célèbre refrain en ces mots : «Elle trouve ça dur d’avoir vingt ans / Comme une certaine Marie-Hélène / Y a pas si longtemps». La sympathique pièce folk nous entraîne dans la vie d’Éléonore qui cherche l’amour et le réconfort. À l’exemple de son premier album solo, L’hippocampe aux yeux clairs ravit les critiques comme ici sous la plume de Sylvain Cormier du Devoir, qui lui accorde trois étoiles et demie.

Les duos avec Fabienne Thibeault

© BAnQ

Dans Mon Starmania, titre de l’ouvrage souvenir de Fabienne Thibeault sur l’opéra-rock, celle-ci rend un bel hommage à Sylvain Lelièvre. La collaboration qu’ils entretiennent s’amorce lorsque cette dernière suit le cours Atelier de chansons, que Lelièvre donne au Collège de Maisonneuve. Fabienne Thibeault y participe pendant deux ans, période au cours de laquelle elle remporte le premier prix du Festival international de la chanson de Granby, en 1974. Durant l’enregistrement de l’album Petit matin, Sylvain Lelièvre invite Fabienne Thibeault à chanter en duo avec lui sa pièce Old Orchard, chanson très populaire du 33 tours. Le succès de Petit matin incite Lelièvre à renouveler l’expérience pour son prochain album, où figure sa célèbre Marie-Hélène. Ils chantent ainsi ensemble sur Programme double et Chanson de Pierrot au printemps 1976.

L’hommage à Kerouac

Figurant sur l’album éponyme de 1978, la chanson Kerouac a été composée par Sylvain Lelièvre en hommage au poète et écrivain franco-américain. Comme professeur de littérature au Collège de Maisonneuve, Sylvain Lelièvre a maintes fois mis au programme de son cours Sur la route de Jack Kerouac. Il lui vouait une grande admiration, en plus d’être fasciné par ses racines québécoises : la mère de Kerouac, Gabrielle-Ange Lévesque, étant native de Saint-Pacôme dans le Bas-Saint-Laurent.

En 2015, la municipalité de Saint-Pacôme a inclus la chanson Kerouac dans une balado disponible dans un parcours découverte sur les traces du célèbre beatnik. Dernièrement, l’ancien ministre et comédien Maka Kotto a revisité la chanson de Sylvain Lelièvre dans une narration qui offre une toute autre dimension à la pièce.

Kerouac lue par Maka Kotto
Kerouac de Sylvain Lelièvre