Pantalon gris et veston bleu choisie par Stanley Péan

juin_2014-stanleyL’animateur et écrivain bien connu, Stanley Péan, présente ses favoris sur CD. Ce dernier propose un album de ses choix musicaux préférés avec Quand le jazz est là, les coups de coeur de Stanley Péan. Une pièce culte de Sylvain Lelièvre figure parmi les grands noms du jazz d’ici. Dernière pièce de l’album et non la moindre, Pantalon gris et veston bleu : enregistrement unique, réalisé en janvier 2002, trois mois avant le décès de Lelièvre. Cette chanson «autobiographique» a été captée par Radio-Canada lors de l’inauguration de la station Espace Musique à Winnipeg. L’album de Péan contient également des oeuvres jazz de Lorraine Desmarais, Oliver Jones, Jean Vanasse et Carol Welsman.

Sortie de Petite anthologie:
de Limoilou à Tombouctou

GSI Musique propose un album double de Sylvain Lelièvre, Petite anthologie: de Limoilou à Tombouctou. Cet opus réunit 30 chansons choisies avec soin par Pierre Lachance, vice-président et directeur général de GSI Musique, en étroite collaboration avec Monique Lelièvre, l’épouse de Sylvain. Ce recueil constitue à la fois un incontournable pour tout admirateur de Sylvain Lelièvre et une excellente introduction à l’œuvre de l’auteur-compositeur-interprète dont la plupart des disques sont épuisés.

Parmi les titres retenus, qui couvrent plus de 25 années de chanson, figurent ses œuvres les plus populaires, de Marie-Hélène aux Choses inutiles, en passant par Old Orchard et Le blues du courrier. Il y a aussi des pièces moins connues de son répertoire comme L’embellie ou Tôt ou tard.

Le livret de l’album comprend les paroles de chansons, enrichies dans certains cas d’annotations et de commentaires de l’artiste.

Critiques:

STÉPHANE LECLAIR – C’est pas trop tôt (chronique culturelle), Radio-Canada Première, 28 novembre 2013

SYLVAIN MÉNARD – Puisqu’il faut se lever (chronique disque), 98,5, 13 décembre 2013

MARIE-JOSÉE BOUCHER – Info-Culture Biz, 26 novembre 2013

Pierre Calvé couronné
du Prix Sylvain-Lelièvre

pcLa Fondation SPACQ a distribué ses prix le 3 octobre dernier. L’auteur-compositeur-interprète Pierre Calvé a remporté à cette occasion le Prix Sylvain-Lelièvre. L’épouse de Sylvain, Monique Vaillancourt-Lelièvre, était présente pour lui remettre la récompense, qui s’accompagne d’une bourse de 10 000 $ remise par la société Fiera Capital. Le prix souligne ainsi l’ensemble des œuvres de Pierre Calvé.

L’aura de Sylvain Lelièvre a plané sur toute la cérémonie. En plus du témoignage de Pierre Calvé, Danielle Oddera a rappelé la mémoire de son ami en acceptant le Prix Lucille Dumont pour l’ensemble de sa carrière. Le parolier Norman Racicot a également évoqué l’apport de Sylvain Lelièvre dans sa vie en recevant le Prix Luc Plamondon.

Le Prix Rapsat-Lelièvre
revient à Lisa LeBlanc

La talentueuse Lisa LeBlanc est la récipiendaire du Prix Rapsat-Lelièvre 2013. L’auteure-compositrice-interprète, originaire du Nouveau-Brunswick remporte cette récompense prestigieuse pour la qualité et la singularité de son premier album, lancé l’an dernier. Lisa LeBlanc recevra officiellement son prix à la 20e édition des Francofolies de Spa, en Belgique, en juillet, où elle livrera aussi son spectacle.

 

«Je veux féliciter chaleureusement Lisa LeBlanc, cette étoile montante de la musique dont la carrière est déjà bien ancrée au Québec. C’est maintenant au tour de la communauté de la Wallonie-Bruxelles d’apprécier l’immense talent et l’originalité de cette auteure-compositrice-interprète qui n’en est pas à sa première incursion en Europe et qui est loin d’avoir fini de conquérir de nouveaux publics », a déclaré le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto.

Le Prix Rapsat-Lelièvre, du nom des grands artistes que furent dans leurs pays respectifs Sylvain Lelièvre et Pierre Rapsat, vise à encourager le développement et la promotion de la langue française et à stimuler la production et la diffusion de disques francophones; il est assorti d’une bourse de 5 000 $ pour l’auteur-compositeur-interprète et une aide financière de 10 000 $ au producteur du disque afin d’en assurer la diffusion sur le marché Le prix Rapsat-Lelièvre est remis en alternance à un artiste ou à un groupe du Québec et de la Wallonie-Bruxelles.

L’ouvrage Toi l’ami
lancé à Montréal

La Maison de la culture Rosemont-La Petite-Patrie a accueilli les invités au lancement du livre Toi l’ami. Cent regards sur Sylvain Lelièvre. Le grand écran projetait des photos de Sylvain Lelièvre de toutes les époques, et un trio de musiciens, formé par Robert Angelillo, à la contrebasse, Stéphane Aubin, au piano et Roxane De Lafontaine, au violon, interprétaient ses chansons en version instrumentale. Le maître de cérémonie, Roberto Medile a présenté les deux auteures, Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre et l’idéateur du projet, Laurent Lavigne. Chacun a révélé sa petite histoire sur la réalisation de cet ouvrage de 240 pages. Une séance de signatures fort prisée a suivi le discours des auteures.

Couverture photos

Parmi les invités au lancement figuraient des personnes de tous les milieux, à commencer par le frère cadet de Sylvain, Denys Lelièvre, l’interprète Danielle Oddera, la sexologue Jocelyne Robert, l’écrivaine Louise Desjardins, le cinéaste Alain Chartrand, Pierre Calvé, Daniel Gadouas, Philippe Noireaut et Jessica Vigneault, le directeur du Festival en chansons de Petite-Vallée Alan Côté, le directeur de Coup de coeur francophone Alain Chartrand. La graphiste du livre, Pascale Aubin – de S.P.I.N. – était aussi présente. Un grand merci à Monique Garneau, agente culturelle à la Maison de la culture Rosemont-La Petite-Patrie pour sa générosité et son accueil.