Salomé Leclerc remporte le Rapsat-Lelièvre

L’auteure-compositrice-interprète québécoise Salomé Leclerc est la lauréate du Prix Rapsat-Lelièvre cette année. Le Prix lui a été décerné «pour la richesse et la grande qualité de son deuxième album, 27 fois l’aurore». La nouvelle a été annoncée le 4 mai dernier par la ministre de la Culture et des Communications, Mme Hélène David, et la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, Mme Christine St-Pierre.

Salome-LeclercLe Prix Rapsat-Lelièvre souligne ainsi la lecture moderne du folk de Salomé Leclerc, sa maturité d’écriture et sa force d’interprétation. Les membres du jury issus du domaine de la musique ont aussi noté le charisme de Salomé Leclerc, en plus de la qualifier de mélodiste hors pair. Paru en septembre 2014 et produit par Audiogram, 27 fois l’aurore a reçu de nombreux éloges de la critique. Le prix comprend une bourse de 5 000 $ pour Salomé Leclerc et une aide financière de 10 000 $ à Audiogram dans le but de soutenir la promotion et la diffusion de l’album en Wallonie-Bruxelles. Ce prix sera officiellement remis à Salomé Leclerc en Belgique lors des Francofolies de Spa, où elle se produira le 19 juillet 2015.

Le Prix Rapsat-Lelièvre est remis chaque année, en alternance à un artiste du Québec et à un artiste de Wallonie-Bruxelles. Il a ainsi été nommé pour rendre hommage au Belge Pierre Rapsat et au Québécois Sylvain Lelièvre, deux artisans de la chanson disparus en avril 2002. En 2013, il avait été attribué à Lisa LeBlanc.

Le Prix Rapsat-Lelièvre décerné à Saule

sauleL’artiste belge Baptiste Lalieu, alias Saule, est le récipiendaire 2014 du Prix Rapsat-Lelièvre. L’auteur-compositeur-interprète se voit attribuer la récompense pour souligner l’excellence de son 3e album Géant. Saule aura l’occasion de présenter au public québécois la qualité de ses chansons lors d’un spectacle à Coup de coeur francophone.

La ministre québécoise de la Culture et des Communications et responsable de la Protection de la langue française, Madame Hélène David, a déclaré : «Le Prix Rapsat-Lelièvre met en valeur notre belle langue et en assure ainsi la diffusion et le rayonnement». Le prix rend hommage aux artistes québécois Sylvain Lelièvre et belge Pierre Rapsat. Le but est de faire connaître les productions artistiques et de favoriser les échanges entre le Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles. L’an dernier, le prix avait été attribué à Lisa LeBlanc pour son album éponyme.

Le Prix Rapsat-Lelièvre
revient à Lisa LeBlanc

La talentueuse Lisa LeBlanc est la récipiendaire du Prix Rapsat-Lelièvre 2013. L’auteure-compositrice-interprète, originaire du Nouveau-Brunswick remporte cette récompense prestigieuse pour la qualité et la singularité de son premier album, lancé l’an dernier. Lisa LeBlanc recevra officiellement son prix à la 20e édition des Francofolies de Spa, en Belgique, en juillet, où elle livrera aussi son spectacle.

 

«Je veux féliciter chaleureusement Lisa LeBlanc, cette étoile montante de la musique dont la carrière est déjà bien ancrée au Québec. C’est maintenant au tour de la communauté de la Wallonie-Bruxelles d’apprécier l’immense talent et l’originalité de cette auteure-compositrice-interprète qui n’en est pas à sa première incursion en Europe et qui est loin d’avoir fini de conquérir de nouveaux publics », a déclaré le ministre de la Culture et des Communications, Maka Kotto.

Le Prix Rapsat-Lelièvre, du nom des grands artistes que furent dans leurs pays respectifs Sylvain Lelièvre et Pierre Rapsat, vise à encourager le développement et la promotion de la langue française et à stimuler la production et la diffusion de disques francophones; il est assorti d’une bourse de 5 000 $ pour l’auteur-compositeur-interprète et une aide financière de 10 000 $ au producteur du disque afin d’en assurer la diffusion sur le marché Le prix Rapsat-Lelièvre est remis en alternance à un artiste ou à un groupe du Québec et de la Wallonie-Bruxelles.

Suarez lauréat du prix Rapsat-Lelièvre

Le gouvernement du Québec et la Fédération Wallonie-Bruxelles ont remis le prix Rapsat-Lelièvre 2012 au groupe belge Suarez pour la qualité de son album L’indécideur.  La remise a eu lieu le 5 novembre dernier au Lion d’Or à Montréal, dans le cadre de Coup de cœur francophone, et en présence de la sous-ministre de la Culture et des Communications Rachel Laperrière et du délégué Wallonnie-Bruxelles à Québec, Daniel Sotiaux. Les membres de Suarez ont interprété trois titres de leur album, dont la très accrocheuse Qu’est-ce que j’aime ça.

Le prix comprend une bourse de 5 000 $ accordée à un auteur-compositeur-interprète ou à un groupe, ainsi qu’une aide de 7 500 € allouée par Wallonie-Bruxelles International au producteur du disque afin d’en assurer la diffusion sur le marché québécois. Le prix Rapsat-Lelièvre est décerné en alternance à un artiste ou à un groupe du Québec et de Wallonie-Bruxelles. Suarez succède ainsi à Jérôme Minière qui a obtenu le prix en 2011 aux Francofolies de Spa.