Intronisation au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens

Le 21 septembre 2022, le Centre national de la musique de Calgary a rendu hommage à 7 artistes emblématiques avec une nouvelle exposition du Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens (PACC). Au nombre des artistes célébrés cette année figure «le regretté grand auteur-compositeur québécois Sylvain Lelièvre (page du PACC), qui a laissé en héritage des dizaines de textes et de mélodies qui font partie du répertoire du Québec.» À cette occasion, Sylvain Lelièvre a rejoint David Foster, Bryan Adams, Alanis Morissette, Jim Vallance, Murray McLauchlan et Daniel Lavoie. Ce dernier avait auparavant intronisé son ami lors d’une cérémonie précédant le spectacle Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves… Hommage à Sylvain Lelièvre, présenté au Théâtre Jean-Duceppe, le 7 août dernier. Daniel Lavoie s’est chargé d’officialiser l’intronisation : pour ce faire, il était accompagné sur scène de Monique Vaillancourt-Lelièvre, épouse de l’auteur-compositeur, et de Jehan Valiquet, représentant du PACC.

 

En 2015, le grand succès de Sylvain Lelièvre, Marie-Hélène, avait fait son entrée parmi les chansons intronisées au Panthéon des auteurs et compositeurs canadiens.

 

Couverture média de l’intronisation de Sylvain Lelièvre au Panthéon

Coup de chapeau à Sylvain Lelièvre

En cette fin avril 2022, il y a 20 ans que Sylvain Lelièvre nous a quittés. Afin de souligner cet anniversaire, les Productions Martin Leclerc ont réuni huit interprètes pour revisiter l’œuvre du regretté auteur-compositeur décédé soudainement le 30 avril 2002. À compter du 7 août, les Joe Bocan (qui signe aussi la mise en scène), Daniel Boucher, Florence K, Stéphane Archambault, Danielle Oddera, Roberto Medile, Martin Théberge et Pierre Verville, célèbreront la poésie de Sylvain Lelièvre dans un spectacle intitulé Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves..., à Montréal, Gatineau, Saint-Agathe-des-Monts et Québec. Les artistes seront sous la direction musicale de Jean Fernand Girard.

 

Auparavant, les 21 et 24 avril derniers, le chanteur Martin Théberge a pour sa part livré deux récitals entièrement consacrés au répertoire de Lelièvre à guichets fermés, à la salle Claude-Léveillée de Montréal. Cette entrée montréalaise remarquée a donné la chance à Martin Théberge de mettre de l’avant son immense talent d’interprète dans les pièces célèbres et de plus méconnues du poète de Limoilou. En compagnie de Benoit Sarrasin, au piano, et Francis Covan, à la guitare, au violon et l’accordéon, Martin Théberge a transporté les spectateurs ravis dans un concert intimiste emplit de paroles fortes et engagées, comme des plus beaux couplets d’amour. Ainsi, ceux-ci ont pu réentendre les chansons emblématiques de l’œuvre de Sylvain Lelièvre, à savoir Toi l’ami, Petit matin, Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves? Lettre de Toronto et Marie-Hélène entre autres. Martin Théberge poursuit son tour de chant à Saint-Ulric le 14 mai, à Gatineau le 16 septembre et au Lion d’Or de Montréal le 23 octobre. Critique : Martin Théberge fait renaître l’œuvre de Lelièvre

 

Spectacle Qu’est-ce qu’on a fait de nos rêves… à l’affiche dans les salles suivantes :

 

Théâtre Jean-Duceppe (Montréal) – 7 août 2022 à 19h

Salle Odysée (Gatineau) – 21 août 2022 à 20h

Théâtre Le Patriote (Saint-Agathe-des-Monts) – 3 septembre 2022 à 20h

Palais Montcalm (Québec) – 10 septembre 2022 à 20h

Fabuleux Cabaret Jazz Band

Le très talentueux Cabaret Jazz Band a rendu un hommage à Sylvain Lelièvre digne du Festival international de jazz de Montréal au Cabaret-Théâtre du Vieux-Saint-Jean, le 25 mars dernier.

Sous la direction musicale et artistique de Pierre-Armand Tremblay, la formation de 10 musiciens était accompagnée de la très douée chanteuse Nathalie Albert. Extrêmement bien servi par les arrangements musicaux de M. Tremblay, le Cabaret Jazz Band a réinterprété avec brio quelques-uns des succès de Sylvain Lelièvre, comme des incontournables de son répertoire jazz et blues. Ainsi, Old Orchard s’est transformée en bossa nova façon Les eaux de mars (Águas De Março) d’Antonio Carlos Jobim, alors que la populaire Les choses inutiles a enfin livré toutes ses promesses habillée par une superbe section de cuivres de saxophone, clarinette, trombone et trompette pour une fanfare digne de ce nom. La chanson Lettre de Toronto a connu son apogée en devenant l’instant d’un spectacle une pièce d’anthologie inoubliable, notamment avec un solo du guitariste Mario Hébert. Les classiques Petit matin et Marie-Hélène ont assurément conquis le cœur du public ravi par la performance du groupe jazz de Pierre-Armand Tremblay, dont les partitions inspirées et inventives reflètent le talent d’un grand orchestrateur.

 

Musiciens du Cabaret Jazz Band : Hichem Khalfa (trompette), Roberto Murray (saxophone), Yvan Belleau (clarinette et saxophone), Margaret Donovan (trombone), Mario Hébert (guitare), François Marion (basse, contrebasse), Bruno Roy (batterie), Nadia Delisle (claviers et accordéon) et Julie Morisod (chœur) et Pierre-Armand Tremblay (piano)

 

Reportage photos de Julien Saguez du Canadien français