Toi l’ami. Cent regards
sur Sylvain Lelièvre

Depuis que Sylvain Lelièvre nous a quittés, le 30 avril 2002, la réédition de plusieurs de ses oeuvres a maintenu sa mémoire vivante et rappelé la contribution de l’artiste à l’histoire de la chanson québécoise : Le Chanteur libre (l’intégrale de tous les textes de chansons), le coffret Chansons retrouvées, Le troisième orchestre (roman réédité en format poche) et Au milieu de nous deux (anthologie des chansons d’amour). Toi l’ami. Cent regards sur Sylvain Lelièvre, auquel Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre ont donné forme, fait découvrir au public de larges pans de la vie de l’artiste. Le livre, qui adopte la forme du collage, réunit une centaine de témoignages, une iconographie abondante et variée et des textes manuscrits de l’artiste. Amis, collègues, fans, musiciens, parents relatent des anecdotes et des souvenirs qui mettent en valeur des fragments de la biographie de Sylvain. Au fil des pages, le lecteur plonge dans l’intimité de l’auteur-compositeur-interprète et revit de grandes périodes de l’histoire de la chanson québécoise.

Revue média :

Erwan Bonnette, Hufftington Post, 11 avril 2013

Marie-Christine Blais, La Presse, 12 avril 2013

Sylvain Cormier, Le Devoir, 13 avril 2013

Richard Baillargeon, QIM, 25 avril 2013

Entrevue :

Élizabeth Gagnon et Monique Vaillancourt-Lelièvre en entrevue avec Patrick Masbourian

 

Le troisième orchestre
en format poche

L’unique roman de Sylvain Lelièvre, Le troisième orchestre, qui a connu un grand succès lors de sa sortie en 1996, renaît en format poche. Publié aux éditions L’instant même, l’oeuvre littéraire a été lancée le 27 mars dernier à l’Espace Paul-Émile-Jobin du Cégep Limoilou, en présence du directeur de la maison d’édition Gilles Pellerin et de la conjointe de Sylvain Lelièvre, Monique. Un ensemble musical formé de Réjean Yacola au piano, Roxane De Lafontaine au violon, Yvan Fortin à la guitare, et Sylvain Audet, a interprété les classiques du poète de Limoilou.

À sa parution, Le troisième orchestre reçut un accueil unanime et est rapidement devenu un succès de librairie. La critique reconnut au roman de Sylvain Lelièvre son caractère original, achevé et touchant, au même titre que ses chansons. Campé à la fin des années cinquante, le roman dépeint une époque finalement pas si noire que ça, l’époque de la sacro-sainte obéissance, comme l’écrit Gilles Vigneault en préface. L’imagination de l’auteur nous la restitue tout en nuances et pleine de mystères, du plus léger au plus grave.

Critique à la sortie du roman en 1996

Marie-Ève Gérin, Le Soleil, 21 septembre 1996 : « Le troisième orchestre est un de ces livres qu’on dévore à la manière d’un boulimique mais dont on tourne les pages à regret, anticipant la fin d’un monde. On en sort avec un sentiment de manque, comme celui qui nous habite lorsqu’on revient chez soi après un voyage riche en images et en émotions. »