L’histoire du parc Sylvain-Lelièvre

© Patrice Laroche (Le Soleil)

Avant d’être d’être nommé parc Sylvain-Lelièvre, l’espace à l’angle du boulevard de la Canardière et de la 4e Avenue a connu une autre vie. Jusqu’à la fin des années des années 1990, l’enseigne BP a régné à cette intersection du Vieux-Limoilou. Suite à la disparition des pompes à essence et du garage de mécanique automobile, l’espace a hébergé quelques années des bacs de recyclage et des conteneurs de récupération. Ce paysage s’est grandement épanoui lorsque le parc Sylvain-Lelièvre a été aménagé et inauguré dans la foulée de la fête de la fondation de la ville de Québec, le 3 juillet 2004. Une célébration a été organisée pour l’occasion en présence de l’ancien maire Jean-Paul L’Allier et l’épouse de Sylvain Lelièvre, Monique Vaillancourt.

Le parc a été conçu par l’architecte paysagiste André Plante. Des conifères, des arbustes et des fleurs encerclent le point central en forme de microsillon. La sculpture suspendue de 25 mètres de long se constitue d’une portée musicale en aluminium reproduisant les deux derniers vers de la chanson Toi l’ami de Sylvain Lelièvre : « Que par-dessus les mers, les villes et les toits se rejoignent nos mains à force d’espérance ».

Source historique : L’angle du boulevard de la Canardière et de la 4e Avenue en 1978
(Le Soleil, 31 octobre 2020)

Photos saisonnières : Carole Beausoleil

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.